07/03/2005

NOTE PLUS ANCIENNE
MP3 sans DRM - Part 1: Musique-Libre.org Le nombre de plates-formes musicales explose ! Selon l’IFPI on recense 230 services de musique en ligne soutenus par les maisons de disques (dont 150 en Europe, répartis dans 20 pays). J’aimerai faire un zoom sur 2 initiatives d’accès à la musique en format MP3 sans DRM : - Musique-libre.org - MadeInMusic.com http://www.musique-libre.org L’équipe est composée d’un noyau dur de 5 personnes et bénéficie du soutien d’une vingtaine de membres actifs. Tout le travail effectué est complètement bénévole. L’objectif de Musique-Libre.org est de faire connaître la musique libre !! « L'industrie du disque, les ayants-droit, dans leur lutte actuelle contre le partage, contre les internautes, contre le public, ne défendent pas les artistes, mais leurs intérêts financiers. L'association musique-libre.org que nous vous proposons de rejoindre entend participer à la défense du bien commun, du droit du public. Les initiatives foisonnent, nous y ferons écho. » Ce site propose donc de l’éditorial sur le création musicale, des «play lists» et l’accès au patrimoine musical via les archives. Tous les morceaux sont sous licence libre. Ils sont donc légalement téléchargeables, copiables et diffusables dans les termes explicitement décrits dans la licence attenante. La plate-forme compte aujourd’hui 88 artistes, 510 morceaux de 19 labels différents. S’appuyant directement la «free music philosophy» Musique-Libre.org donne accès à des œuvres musicales par Groupes / Styles / Labels / Licences. Les morceaux ne sont pas hébergés sur le site. Le site prépare la version anglaise puis espagnole. Ce service est intégralement gratuit pour les labels et pour les auditeurs. L'équipe prépare également un système de micropaiement en ligne, qui permettra de faire un don à un artiste ou un label, si la musique vous plaît, ou au site, si vous voulez soutenir son action. Les objectifs pour 2005 : créer une plate-forme la plus large possible, continuer...
NOTE PLUS RECENTE
MP3 sans DRM - Part 3 : Jamendo http://www.jamendo.com Basée au Luxembourg, la plate-forme est gérée par la société PeerMajor, qui ne fait pour l'instant aucun profit. La société est gérée par un noyau dur de 4 personnes et soutenue par 5 membres très actifs. Ses fondateurs développent Jamendo en plus de leurs activités (professionnelles ou étudiantes). Les membres actifs sont totalement bénévoles. D’où vient le nom ? C’est le mélange de "jam" (un concert improvisé) et "crescendo"... jamendo ! «Le nom évoque les artistes qui jouent entre eux et qui vont progressivement se faire connaître...» déclare David. L’objectif est de permettre la diffusion et la promotion des artistes indépendants et groupes locaux, voire régionaux (Nord Est de la France pour le moment). La musique est diffusée librement via les performants réseaux P2P comme BitTorrent, eMule,... Quels services ? Pour les artistes : des services gratuits dont l’hébergement de leurs fichiers musicaux, la mise à disposition d'un espace web, sur lequel ils peuvent diffuser leurs dates de concert, publier des photos, faire un lien vers leur site web, générer et imprimer des flyers personnalisés... Afin de protéger les fichiers distribués librement, Jamendo s’appuie sur les licences Creative Commons. «Elles permettent aux artistes de choisir parmi les 6 licences principales qui convient le mieux à leurs besoins. Les albums sous licence Art Libre sont aussi acceptés». La plate-forme compte aujourd’hui 25 artistes. Ce sont déjà 14 heures de musique, et plus de 10 Gigabytes de données qui sont mis à disposition. Les internautes : peuvent noter leurs artistes préférés via le système I-Rate, ainsi que partager leur avis via un système de "critiques" en live. Les internautes peuvent faire un don, sur la base du volontariat, aux artistes qu'ils soutiennent ; Jamendo s'engage à reverser 90% à 100% de la donation à l'artiste, selon le moyen de paiement choisi....

Sylvie Krstulovic

Une femme passionnée par les stratégies marketing dans le secteur des contenus numériques. Suivez-moi sur https://twitter.com/krustul

TypePad France

Les commentaires récents