01/05/2005

NOTE PLUS ANCIENNE
"Do It Yourself" dans la musique - Part 2 La réponse viendra aussi des initiatives DIY de sociétés naissantes. Si l’on reprend la chaîne de valeur des majors, le concept de Do It Yourself se décline pour chaque étape : découverte de talents, financement et enregistrement, distribution, diffusion et services étendus. Les amateurs comme les professionnels ou semi-professionnels prennent une part active dans toute cette chaîne pour cocréer de la valeur et nous allons voir comment. Les labels indépendants jouent le rôle qu’abandonnent petit à petit les majors pour la découverte de nouveaux talents. Rappelons que les investissements dans les jeunes talents ont été fortement réduits et la diversité en pâtit : 39 contrats sur 118 dénoncés par EMI en France. En Allemagne, BMG a licencié deux artistes sur trois . HipSolve Media est le créateur du label iHoopla qui propose aux artistes de créer leurs propres sites professionnels contenant leur musique, des images, des infos et une solution de paiement. Les artistes gèrent 100% de leur catalogue et HipSolve Media reverse 95% des revenus générés. Une rumeur court sur le possible rachat de HipSolve par Apple... Les artistes peuvent compter directement sur les fans pour jouer le rôle de producteur : Maria Schneider a gagné cette année un Grammy Award pour son album "Concert in the Garden", produit par les internautes! Elle a utilisé la plateforme «artistshare» pour rentrer en contact avec ses fans et leur proposer du contenu personnalisé suivant des formules d'inscription variable. Grâce aux fans ayant choisi de devenir "gold participant" (nombre limité, souscription fixée à 1000 dollars), elle a pu autofinancer son enregistrement en levant 85000 dollars. Jamendo permet d’enregistrer du contenu sous de nouveaux formats : le 31 mars, un premier concert a été organisé à Metz avec les groupes Both et Tri-Face. Le contenu est enregistré en direct à l'aide de l'outil...
NOTE PLUS RECENTE
TheOrchard.com donne l’accès à la musique indépendante! Sur plus de 120 services de musique en ligne dans le monde, vous trouverez le catalogue de labels indépendants grâce à The Orchard ! The Orchard, le «verger» de la musique digitale Ce nom évoque un jardin fruitier, les saisons, la culture d’éléments végétaux, le plaisir de récolter… heu non... en fait, le nom vient tout simplement de la première adresse de la société, "Orchard Street" à New York! Cette société a été fondée en 1998, par Richard Gottehrer et Scott Cohen, avec l’idée de départ que chaque artiste, chaque création musicale doit être disponible partout dans le monde, pour le plus grand nombre. En 2005, The Orchard est le plus important distributeur mondial de musique digitale pour les labels et les artistes indépendants. Ils représentent plus de 3.000 labels et des milliers d’artistes de tous les horizons musicaux et provenant de plus de 50 pays. Le catalogue comprend de plus de 375.000 titres ! Comment ça marche ? The Orchard demande cinq copies de chaque CD : - une copie sert à l’encodage des titres aux formats des magasins - deux copies sont envoyées à All Music Guide et Muze - une copie reste à disposition de l’équipe de marketing - une copie est archivée Le label doit aussi transmettre les informations détaillées (titres, auteurs, éditeurs, etc.) pour chaque titre et chaque album. La musique est alors digitalement encodée selon les différentes caractéristiques de gestion numérique des magasins en ligne (formats, taux de compression, DRM, etc.). The Orchard délivre la musique aux magasins en ligne (les titres sont disponibles ensuite entre 6 à 8 semaines) et assure une promotion marketing efficace sur les différentes plates-formes. A noter que iTunes Music Store a promu pendant 52 semaines consécutives des artistes de The Orchard sur sa home page ! Combien ça...

Sylvie Krstulovic

Une femme passionnée par les stratégies marketing dans le secteur des contenus numériques. Suivez-moi sur https://twitter.com/krustul

TypePad France

Les commentaires récents