19/05/2006

NOTE PLUS ANCIENNE
Phoenix essaie un nouvel objet dérivé: le DigHitBook Vu sur le blog d'Alban Martin Plus qu'un support, ce qui intéresse le mélomane, c'est de l'émotion, une expérience musicale. CD, MP3, DVD audio, sonnerie, vinyl, peut importe le flacon, pourvu qu'on est l'ivresse ! Et si le flacon était un livre ouvert sur l'univers de l'artiste? EMI nous propose le DigHitBook™ , dont le groupe Phoenix donne le baptême du feu. Le DigHitBook, c'est quoi? C'est le support choisi par Phoenix (en plus du CD et du MP3) pour commercialiser son nouvel album "It is never been like that", sorti le 15 mai. Comme son nom l'indique, le DigHitBook de Phoenix est tout d'abord un livre, dans lequel le groupe raconte son épopée musicale et se montre sous un jour plus intime à travers un album photo, assorti de commentaires et des paroles des chansons. Le DigHitBook Phoenix laisse une place à la personnalisation : des emplacements vierges sont réservés à l'expression libre du public. Ce objet musical n'est tiré qu'à 2000 exemplaires, ce qui lui donne un aspect collector que les amateurs avertis aprécieront. Cet objet n'a d'ailleurs pas de forme ou de format pré-défini, à la différence des pochettes carrés de CD par exemple, ce qui permettra de le rendre propre à chaque univers artistique. Mais en plus, dans ses dernières pages, le DigHitBook contient un code de téléchargement et l'adresse web d'une plate-forme de distribution de musique en ligne (iTunes en l'occurence). Il suffit de se connecter, taper le code fourni dans les dernières pages du livre pour télécharger "gratuitement" tous les titres de l'album de l'artiste. Le tout est vendu aux alentours de 25 Euros, à partir du 30 mai. Avec un tel objet dérivé, on se situe au delà de la vente d'un produit standart, on propose bien une expérience musicale (dont les grandes...
NOTE PLUS RECENTE
Victor Davies est de retour… interview exclusive! Souvenez-vous, en décembre 2004 je découvrais Victor Davies mais je n’arrivais pas à acheter sa musique… Nous voici presque 18 mois plus tard et les artistes s’organisent. Depuis plusieurs semaines, je vais voir la page de Victor Davies sur Myspace pour savoir si un nouvel album va arriver! Bingo, en mars je vois que "Hear the Sound arrive"… au Japon puis en Europe à partir de juillet! J’envoie un mail à Victor à travers Myspace pour lui demander une interview, qu’il m’accord très gentiment… Je t’ai entendu la première fois sur Radio Nova en 2003, tu chantais « Brother ». Ca a été un choc! Alors, pourquoi avoir attendu si longtemps pour sortir ce nouvel album? J’ai sorti un autre album entre temps qui s’appelle "Hoxton Popstars" avec le label allemand SPV et Columbia au Japon. Mais comme cet album n’était pas sorti sous un label anglais on n’en a pas vraiment entendu parlé. En fait, "Hear the Sound" est mon troisième album. Tu as commencé la promo du nouvel album au Japon. As-tu une grosse communauté de fans là-bas? Oh oui, c’est énorme! J’ai plusieurs types de fans : ceux qui aiment les clubs et les remix, ceux plus proches du jazz-latin-brésilien… L’accueil au Japon a été incroyable! C’est un pays si différent, j’adore aller là-bas! Quand as-tu crée ta page sur Myspace? Quelques mois avant la sortie de l’album. C’est un moyen pour moi d’être présent sur internet et de dire où trouver mon album. C’est impressionnant de voir le nombre de gens qui connaissent ma musique. Le plus gros choc pour moi a été de voir le nombre de fans aux USA alors que l’album n’a jamais été lancé officiellement. Grâce à MySpace, je peux parler directement avec eux! Je te vois souvent sur myspace et c’est...

Sylvie Krstulovic

Une femme passionnée par les stratégies marketing dans le secteur des contenus numériques. Suivez-moi sur https://twitter.com/krustul

TypePad France

Les commentaires récents